developpement durable

Développement durable : À Genève Aéroport, des actions au quotidien et à tous niveaux

Developpement durable Dans le cadre de son développement économique, par la place qu’il accorde à la question environnementale ou dans sa relation aux collaborateurs, Genève Aéroport a fait du Développement durable un axe prioritaire. La Semaine européenne du développement durable qui a eu lieu du 30 mai au 5 juin 2017 a été l’occasion de mettre en lumière des réalisations concrètes.

SMA

SMA

Les différents aspects du Développement durable

 

Parce que le défi est grand et la politique environnementale ambitieuse, Genève Aéroport place la gouvernance au centre de sa démarche. Et c’est la transversalité qui est la règle pour gagner en efficacité. Un comité de développement durable rassemblant plusieurs services a ainsi été créé en 2015 avec pour objectif de consolider la démarche de développement durable au sein de l’aéroport. Marc Mounier, chef du service environnement et développement durable en est convaincu : « À travers les objectifs que nous nous fixons, nous pouvons fédérer les acteurs : l’aéroport coordonne ses partenaires et leur donne un support de bonnes pratiques ».  Cet engagement se matérialise autant par la politique de Ressources humaines, dont l’objectif est de concilier performance au travail et bien-être des collaborateurs, la politique d’achat et les conditions en vigueur pour les fournisseurs, que par des initiatives en matière d’économie d’énergie ou par des stratégies de mobilité responsable.
Afin de recenser l’ensemble des mesures prises sur le site aéroportuaire, Genève Aéroport a édité en fin d’année 2016, son rapport de développement durable. Celui-ci, publié tous les deux ans, recense l’ensemble des actions qui ont été menées au niveau économique, social et environnemental les années précédentes.

 

Viser l’exemplarité environnementale sur le site de l’aéroport

Sur le tarmac et dans les bâtiments, l’électricité consommée est 100% issue du renouvelable. En outre, la flotte des véhicules utilisés par Genève Aéroport et ses partenaires sur la plateforme est peu à peu remplacée par des véhicules électriques avec pour objectifs d’atteindre les 40% du parc en 2020. Tous les employés de la plateforme qui renoncent à utiliser leur voiture pour venir travailler reçoivent une subvention conséquente pour un abonnement aux transports publics. La mise en place sur la plateforme d’ateliers inter-entreprises a également mis en évidence des initiatives qui permettront d’optimiser certains déplacements ou de regrouper des livraisons sur un transport unique.

L’apport économique de Genève Aéroport à sa région n’est plus à démontrer : il génère 47’000 emplois directement ou indirectement et permet une activité qui produit 7.3 milliards de valeur ajoutée à la zone de chalandise. Or, cette activité provoque certains désagréments pour la population riveraine auxquels l’aéroport a souhaité apporter une réponse. L’aéroport finance ainsi l’insonorisation des bâtiments situés sur les communes riveraines de part et d’autre de la frontière. À ce jour, près de 3’300 logements ont pu en bénéficier.
La construction et l’inauguration à la fin de l’année 2016 de l’amortisseur de bruit participe également de cette volonté de limiter au maximum les nuisances induites par les activités de l’aéroport. Ce nouveau bâtiment permet de faire en intérieur les essais moteurs imposés aux avions lors de leur maintenance. Sa structure isolante réduit de 20dB la portée du bruit, c’est-à-dire 100 fois moins que lorsque les essais se faisaient en extérieur. Complètement optimisé, le bâtiment est recouvert de panneaux photovoltaïques.

Le hangar amortisseur de bruit de l'aéroport de Genève
Autre enjeu : encourager au recyclage des déchets sur toute la plateforme aéroportuaire. Grâce à des campagnes de sensibilisation, à l’instar de la campagne « one, two, tri », Genève Aéroport incite au changement de comportement. Le taux de recyclage a ainsi atteint 42% sur l’ensemble du site.

 

Offrir un environnement de travail équitable, sûr et agréable

En tant qu’employeur, Genève Aéroport s’est fixé des objectifs ambitieux, sur la question de la parité et de l’engagement de personnes en recherche d’emploi par exemple. À ce titre, l’aéroport a renouvelé son label « 1+ pour tous » : un label remis aux entreprises qui, à compétences égales, engagent des personnes au chômage ou en recherche d’emploi. En interne, un système d’information permet à chaque collaborateur d’avoir accès à son dossier personnel ainsi qu’à l’ensemble des formations disponibles. Plus de 200 métiers différents sont représentés sur la plateforme dont certains nécessitent une formation spécifique, entièrement prise en charge par Genève Aéroport. Genève Aéroport détient également le label Friendly Work Space grâce à sa politique ambitieuse de promotion de la santé et du bien-être au travail.

À travers sa campagne de promotion de la santé « I feel good », l’aéroport a valorisé la question de la sécurité et du bonheur au travail auprès de ses collaborateurs. Durant trois années, plusieurs thématiques ont été traitées, de l’ergonomie des postes de travail à l’alimentation en passant par la relaxation.

Optimiser les méthodes et les outils, impliquer aussi bien employés, partenaires et passagers, encourager le changement à tous les niveaux et à toutes les échelles de l’entreprise : autant de pratiques qui ont fait leur preuve et que Genève Aéroport a choisi d’intégrer pleinement à sa stratégie d’entreprise. Une démarche nécessaire pour un défi passionnant.