automation industrielle

Industrie 4.0 : Quand les machines deviennent intelligentes

Digitalisation Le développement de l'industrie 4.0 passe entre autre par la modernisation des équipements de production des acteurs industriels. Une remise à niveau qui permet de gagner en productivité mais aussi de suivre les évolutions en matière de règlementation.

Thomas Pfefferlé

L’industrie 4.0

Alors que l’industrie 4.0 prend une ampleur certaine dans les différents secteurs de l’industrie, les infrastructures et machines de production subissent un lifting bienvenu. Car en Suisse comme en Europe, il faut considérer le fait que de nombreuses entreprises utilisent encore des moyens de production qui exigent d’être modernisés. Et dans un contexte industriel de plus en plus marqué par la fusion entre les entreprises et internet, les besoins s’avèrent évidemment importants.

C’est notamment le cas de l’entreprise Composites Busch, établie à Porrentruy (JU) et spécialisée dans le développement et la production de solutions en matériaux composites à hautes performances, tels que le carbone par exemple. Evoluant principalement dans le secteur des technologies médicales, l’entreprise doit donc composer avec une réglementation particulièrement stricte et exigeante, notamment en ce qui concerne les questions liées à la traçabilité.

 

Industrie 4.0

 

«Lorsque l’on travaille dans le secteur médical, il faut en effet veiller à respecter des normes particulières afin de se conformer aux règlementations en vigueur, souligne Marc Nass, directeur d’Actemium Romandie, une entreprise spécialisée dans l’automatisation industrielle et présente dans toute la Suisse romande. La norme ISO 13485, qui régit ce secteur Medtech, implique pour les entreprises de production de dispositifs médicaux de bénéficier d’infrastructures permettant de garantir une excellente traçabilité quant aux matériaux utilisés ainsi qu’aux processus de fabrication mis en œuvre.»

Connecter les machines

Dans sa collaboration avec Composites Busch, Actemium a donc modernisé son parc de production afin d’améliorer la traçabilité pour l’élaboration de ses produits. L’objectif consistait à pouvoir utiliser les informations relatives aux ordres de fabrication des opérateurs pour les intégrer directement aux machines de production. Et le tout en parvenant à collecter également des données issues des processus de fabrication.

«Cette mise à niveau à permis à Composites Busch de gagner en traçabilité mais également en productivité, indique Marc Nass. Sur une journée, l’entreprise est parvenue à augmenter sa productivité de 15 à 18% grâce au prototype que nous avons développé. Cela leur permet en outre de respecter les normes qui régissent le secteur médical tout en leur ouvrant de nouveaux marchés potentiels.»

Actemium au Salon des industries du futur

Durant les 14 et 15 juin prochains, la ville de Mulhouse (F) accueillera le Salon des industries du futur. Destiné aux professionnels de l’industrie 4.0, l’événement permettra de promouvoir les dernières tendances et nouveautés en la matière tout en profitant de la diversité transfrontalière des entreprises qui seront sur place.

Pour l’occasion, Actemium aura son stand durant la manifestation pour présenter son expertise sur les différentes applications de l’industrie 4.0.

«Un événement qui s’avère particulièrement intéressant dans la mesure où la présence d’entreprises suisses et françaises permet d’élargir les horizons de chacun tout en découvrant entre autre des approches et demandes différentes par rapport à nos marchés», ajoute Marc Nass.

Plus d’informations sur www.industriesdufutur.eu