Recycling in the Classroom

Nos déchets électriques sont d’une grande valeur !

Developpement durable eRecycling : Les déchets électriques votre contribution à eRecycling.

SMA

SMA

- Ramenez les appareils électriques usagés gratuitement auprès du revendeur ou à un point de collecte SENS. Vous trouverez ici facilement le point de reprise le plus proche de vous : www.erecycling.ch/
– Lors de l’achat d’un appareil électrique chez un revendeur spécialisé, assurez-vous que la taxe de recyclage anticipée (TAR) est bien incluse dans le prix.
– Lors d’achats à l’étranger ou en ligne, la TAR n’est pas incluse. Toutefois, vous pouvez payer depuis votre portable une TAR volontaire d’un montant de 5 francs (SMS : VRG au 488)
– Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.erecycling.ch

15 kilogrammes – c’est la quantité annuelle de déchets électriques produits en moyenne par chaque Suisse. À l’échelle mondiale, les déchets électriques sont les principaux contributeurs aux montagnes d’ordures, devant tous les autres types de déchets. Telle est la conclusion tirée par le forum européen WEEE (Waste Electronical and Electric Equipment). Si les appareils électriques sont déposés dans une décharge, des substances toxiques provenant de leurs piles, condensateurs, batteries et unités de refroidissement peuvent être libérées dans la nature.

En plus, des matières premières d’une grande valeur sont ainsi perdues. En effet, plus de 75 pour cent des éléments des appareils électriques et électroniques peuvent être recyclés. Il s’agit notamment de métaux comme le cuivre, l’aluminium, le zinc, le laiton et le fer, mais aussi du plastique et du verre. En Suisse, au cours des vingt-cinq dernières années, et rien qu’au travers de la fondation SENS eRecycling, ce sont 17 000 tonnes d’aluminium, 530 000 tonnes de fer et d’acier, 28 000 tonnes de cuivre et 103 kilogrammes d’or qui ont pu être réintroduits dans le cycle des matières.

Tout le monde ne contribue pas au cycle des matières

20160829_SE_Recyclingkreis_Kinder En Suisse, un réseau dense, constitué de 585 points de collecte SENS et de 621 points de vente spécialisés, veille à ce qu’environ 95 pour cent des appareils usagés soient mis au rebut de façon appropriée – un record à l’échelle mondiale qui fait notre fierté. En dépit de cette performance remarquable, une ombre subsiste au tableau : tous les constructeurs, importateurs et revendeurs ne sont pas disposés à s’acquitter de la taxe anticipée de recyclage et à contribuer ainsi au cycle des matières qui permet d’économiser des ressources. Évidemment, leurs appareils sont également éliminés de façon appropriée – aux frais de ceux qui payent leur taxe.

Rien que dans les pays de l’Union européenne, environ deux tiers de déchets électriques sont soit exportés vers des pays tiers, soit recyclés de manière non professionnelle ou jetés dans les ordures ménagères. La Suisse tire profit à plus d’un titre de l’élimination et du recyclage à l’intérieur de ses frontières : cela permet de réduire l’importation de matières premières ainsi les coûts et les émissions liés au transport. D’autre part, de nouveaux emplois intéressants sont créés de façon constante dans le secteur en plein essor des cleantech.

Depuis plus de 25 ans, la Fondation SENS eRecycling définit des normes pour un recyclage durable des appareils électriques et électroniques usagés, des lampes et des luminaires. SENS eRecycling gère un système de reprise présent partout en Suisse et financé via la taxe anticipée de recyclage (TAR).