Female manager working on tablet in factory

Rapide, sûr et efficace : les standards GS1

Digitalisation Le réseau GS1 actif dans le monde entier propose une large palette d’outils d’identification et de communication avec lesquels les entreprises peuvent optimiser leur supply chain. Le système GS1 est utilisé dans 145 pays à travers le monde par plus de 1,5 million d’entreprises membres.

SMA

SMA

L’association spécialisée GS1 Suisse est responsable de la propagation des standards globaux en Suisse. Grâce aux standards d’identification, de supports de données ou de processus, les chaînes de création de valeur d’environ 5300 membres peuvent être optimisées et conçues de façon efficace. Que ce soit le GTIN, le GLN ou le SSCC, les entreprises misent depuis des années sur les clés d’identification GS1.

Univoque dans le monde entier

Celui qui utilise les standards du système GS1 établi dans le monde entier sait très bien où est quelle marchandise. Avec les outils du système GS1, les entreprises peuvent repérer leurs sites, produits, prestations de services, unités logistiques et conteneurs de transport de façon univoque et sans confusion et gérer les données via le système ERP (Enterprise Resource Planning).

Les déroulements dans la supply chain deviennent transparents et contrôlables en tant que système intégré. La décision en fonction du marché est largement facilitée. Les consommateurs profitent d’un traitement rapide des opérations de vente. Les prix peuvent être modifiés sans problèmes et le succès des mesures de marketing est rapidement mesurable.

GS1

Faire couler les données

Les outils du système GS1 (clés d’identification GS1 et supports de données) sont tous basés sur les normes ISO et permettent, par une longueur définie et un chiffre de contrôle, une très grande sécurité du système. Le code-barres unidimensionnel, le DataMatrix bidimensionnel, le code QR ou l’étiquette RFID sont des exemples connus de supports de données standardisées. Les critères de qualité, également définis par les normes ISO, garantissent une très grande lisibilité.

Les outils du système GS1 sont indépendants des secteurs. À côté des clés d’identification et des supports de données, GS1 propose aussi des standards pour l’échange électronique de données de base et de transactions. Les standards EDI définissent le contenu et la structure pour l’échange de données.

Pour chaque entreprise, des applications individuelles peuvent être créées à partir de ces outils. En Suisse, le système est surtout utilisé par les secteurs avec des déroulements standardisés et un flux important de marchandises. Ce sont l’industrie des biens de consommation, la santé, le transport et la logistique ainsi que les fabricants de médias (livres et magazines). De plus, GS1 propose des solutions de traçabilité, Mobile Commerce et facturation électronique.

Tout commence avec un numéro

L’origine de tous les standards GS1 est l’attribution d’un numéro de base univoque dans le monde entier que l’entreprise reçoit avec l’affiliation à GS1 Suisse. Un membre de GS1 établit tous ses numéros d’identification à partir de ce numéro de base. Il forme des clés d’identification pour les produits (GTIN), les unités logistiques (SSCC), les sites (GLN) et autres.

À partir du numéro de base sont construites les «clés » du système GS1 qui assurent les différentes missions d’identification. Le Global Trade Item Number (GTIN) est utilisé pour les produits et les prestations de services. Il identifie des unités identiques dans leurs caractéristiques, pour lesquelles un prix est communiqué à n’importe quel point de la chaîne logistique. Si le GTIN est représenté par un code-barres, le produit peut être saisi automatiquement. Ceci se déroule à la caisse (POS, point de vente), au chevet du malade, mais aussi à la réception de marchandises ou en cas de commandes de réassort.

Pour les unités logistiques, le Serial Shipping Container Code (SSCC) est utilisé. Sa structure garantit le repérage par un numéro d’identification univoque dans le monde entier. Ainsi le mouvement physique de chaque unité de transport peut être expliqué par la lecture du code.

Le Global Returnable Asset Identifier (GRAI) identifie les conteneurs de transport retournables. Avec lui, certaines unités physiques peuvent être identifiées comme objets. Cette clé d’identification sert par exemple à signaler le cycle de vie de pièces d’avions.

GS1

Les entreprises et les messageries sont également identifiées

Avec le Global Location Number (GLN), des sites physiques ou des personnes juridiques sont identifiés de manière univoque. Il constitue la base des applications de commerce électronique et de l’Échange électronique de données (EDI). Ici l’adresse d’une messagerie ou d’un réseau d’une entreprise est identifiée avec un GLN. Le GLN sert aussi dans l’échange de données de base.

En arrière-plan se trouve en retour le Global Data Synchronisation Network (GDSN) entretenu par GS1, qui permet une synchronisation sûre et continue des données de base. L’amélioration des principes techniques pour l’échange de données de base est une des préoccupations actuelles de GS1 Suisse.

Joachim Heldt

Pour plus d’informations :
GS1 Suisse
Monbijoustrasse 68
3007 Berne
Tel 058 800 70 00
www.gs1.ch

Légende : L’introduction du code-barre dans le commerce de détail était une révolution. Depuis 40 ans déjà, il rend plus rapide le paiement à la caisse.

Source : shutterstock/