DSC_0572

Viteos s’engage activement en faveur du développement durable

Developpement durable Principal fournisseur d’énergie du canton de Neuchâtel, la société Viteos mène de nombreux projets afin de développer des infrastructures de production durables. En même temps, elle s’implique pour motiver les consommateurs à adopter les bonnes habitudes en matière de mieux et moins consommer. Une démarche qui passe notamment par le développement de la mobilité électrique.

Thomas Pfefferlé

Fondée en 2007 suite à la fusion des services industriels de La Chaux-de-Fonds, du Locle et de Neuchâtel, l’entreprise Viteos est aujourd’hui le plus important fournisseur d’énergie du canton de Neuchâtel. Avec 350 employés actifs dans ses différents sites, Viteos alimente plus de 50% des consommateurs du canton en électricité. Ménages privés et entreprises confondus, cela représente un peu plus de 50’000 clients. En outre, la société place les problématiques liées au développement durable au cœur de ses préoccupations puisque près de 80% de l’énergie électrique fournie par Viteos est d’origine renouvelable. De bonnes performances énergétiques et écologiques dues aux importantes infrastructures hydrauliques et photovoltaïques que gère et développe l’entreprise. Et pour garantir à ses clients la provenance de son électricité ainsi que la manière dont elle est produite, l’entreprise propose trois gammes de produits sur mesure: Vivalor, Areuse et Areuse+. Ainsi, en fonction de leur choix, les clients contribuent comme ils l’entendent au développement d’infrastructures de production d’énergie d’origine locale et renouvelable.

Outre cette importante production d’électricité, Viteos se charge également de l’acheminement du gaz naturel et de l’eau à la population neuchâteloise. Ainsi, la société assure 100% de la distribution du gaz naturel dans le canton, soit auprès de quelques 11’000 clients. Et pour l’eau, elle alimente la moitié du canton, ce qui représente 8,5 millions de m3 d’eau potable distribuée tous les ans.

Enfin, on mentionnera encore que Viteos gère et développe un important réseau de chauffage à distance et de freecooling. Le principe: fournir chaleur ou fraîcheur via un réseau de canalisations aux bâtiments du canton. Un système particulièrement écologique qui permet de réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre. Viteos alimente ainsi environ 30’000 habitants du canton répartis dans quelques 600 bâtiments par l’intermédiaire de son réseau de chauffage à distance.

Long exposure shot from a moving train

Développer la mobilité électrique

Outres les nombreuses infrastructures de production énergétique durables que gère et développe Viteos, l’entreprise s’implique également activement en faveur de la mobilité électrique. Dans ce sens, elle a initié un ambitieux projet il y a trois ans déjà afin d’encourager les automobilistes à adopter ce nouveau type de véhicules plus écologiques. Viteos s’est donc lancée, en partenariat avec les villes de Neuchâtel, du Locle et de La Chaux-de-Fonds, dans le développement du réseau Vmotion: des bornes de recharge électriques institutionnelles et privées situées dans tout le canton. Un effort qui se traduit aujourd’hui par la présence de quelques 60 bornes publiques et privées réparties entre Le Locle, La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel.

«D’ici à la fin de l’année, notre objectif consiste à en ajouter une trentaine pour en compter 90, dont la moitié sera située dans ces villes, détaille Remigio Pian, directeur énergie et produits au sein de Viteos. Si la part d’automobilistes qui effectuent leurs déplacements dans des véhicules électriques reste encore minime en Suisse, on peut tout de même noter une progression encourageante.»

Et pour inciter au mieux les utilisateurs à passer aux voitures électriques, Viteos a alimenté gratuitement ces bornes de recharge en électricité pendant les trois premières années du projet.

Si Viteos développe ainsi le réseau de bornes de recharge pour la population neuchâteloise, elle applique également cette démarche sur les différents sites où elle est présente. Ainsi, l’entreprise renouvelle actuellement son parc de véhicules professionnels par des voitures électriques et équipe ses différents sites en bornes de recharge afin que ses employés puissent en bénéficier également. Des bornes qui sont par ailleurs accessibles aux habitants de la région.

Augmenter constamment la part d’énergie d’origine renouvelable et locale

Pour augmenter sa capacité de production d’énergie d’origine renouvelable et répondre à une demande croissante, Viteos s’apprête à développer encore ses infrastructures. Actuellement, deux projets hydrauliques sont en cours dans l’agglomération neuchâteloise. Objectifs: construire une nouvelle centrale hydraulique et rassembler trois autres usines existantes en un seul et même site. Des travaux qui devraient permettre d’augmenter la capacité de production hydroélectrique de l’usine de la Serrière de 50%, soit de 3 GWh/an à 4.5. Actuellement, Viteos produit 55 GWh/an au total. Normalement, ces infrastructures seront déjà fonctionnelles au début de l’année prochaine.

Power Station

En parallèle, l’entreprise développe constamment ses infrastructures photovoltaïques. En termes de production d’électricité, cela correspond à une augmentation annuelle de 2GWh. Aujourd’hui, dans la production énergétique totale de Viteos, l’énergie renouvelable représente déjà 10%.

«Multiplier nos infrastructures de production d’énergie d’origine renouvelable et locale s’avère essentiel pour lutter contre le courant bon marché mais gris qui circule sur le réseau européen et qui génère de fortes émissions de gaz à effet de serre, poursuit Remigio Pian. Cette électricité bon marché est notamment produite à partir de centrales à charbon situées en Allemagne ainsi qu’en Europe de l’Est. Peu chère, elle est en revanche très polluante. Pour y faire face, nous nous impliquons beaucoup pour sensibiliser les habitants de notre région à ces enjeux et problématiques. Dans le canton, j’observe que la population réagit très bien en se fournissant principalement en énergie durable et locale.»

Agir également au sein de l’entreprise

Toujours dans un souci écologique, Viteos a par ailleurs pris l’initiative l’an dernier d’effectuer un bilan carbone de ses activités. Une démarche entreprise à l’interne dans le but de mesurer ses émissions de CO2 et de mettre en œuvre différentes mesures afin de réduire son impact environnemental.

«Les projets que nous menons afin d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre production ou encore de renouveler notre parc de véhicules avec des voitures électriques s’inscrivent complètement dans cette démarche», conclut Remigio Pian.